NOS SOLUTIONS DE FINITION

Éblouissez avec des faits bien fondés

Finitions d'excellente qualité avec des coûts de matériel très faibles

Kurz s'engage en faveur d'une utilisation parcimonieuse des ressources naturelles. Cela passe en premier lieu par la minimisation des matières premières utilisées :

La solution de transfert de KURZ est le procédé de décoration qui utilise le moins de matière au monde. L'épaisseur de la couche est comprise entre 1,5 et 3 μm seulement. Nos applications ne représentent ainsi qu'un très faible pourcentage du produit total, que ce soit sur plastique, sur papier ou sur des cartonnages.

Nous veillons à utiliser des matériaux écologiques et renonçons aux hydrocarbures halogénés destructeurs pour la couche d'ozone, au chrome (VI), au cadmium, au plomb et au mercure. Nous employons exclusivement des procédés à sec qui ne génèrent pas d'eaux usées, tels que le marquage à chaud et à froid ou le transfert digital. Nos décorations produisent ainsi 80 % de dioxyde de carbone en moins et sont facilement recyclables et désencrables.


Des emballages décorés à l'aide de technologies de transfert fiables et convaincantes

La comparaison des solutions de finition de KURZ avec d'autres procédés de décoration révèle notamment une chose : de par sa couche d'aluminium très mince, la décoration des emballages réalisée avec la technologie de transfert de KURZ est extrêmement efficace sur le plan énergétique et économe en ressources. Une esthétique haut de gamme, qui se distingue notamment par son brillant et par la précision des contours, est obtenue avec un minimum de matériau.

Une couche d'une épaisseur minimale pour un effet maximal sur le développement durable

Les emballages décorés avec nos procédés de transfert sont recyclables
Les papiers et cartonnages décorés avec les technologie de transfert de KURZ peuvent être recyclés sans restriction via les systèmes de tri et de collecte en place, sans aucune charge supplémentaire.
En savoir plus sur les finitions dans le cycle de recyclage


Les emballages décorés avec nos procédés de transfert sont biodégradables et compostables
Les solutions de décoration de KURZ offrent également une fiabilité démontrable en termes de biodégradabilité et de compostabilité des emballages.


Un recyclage fiable des décorations de composants automobiles et en plastique

En tant qu'acteur mondial, nous considérons qu'il relève de notre responsabilité de laisser un monde meilleur aux générations futures. Nous menons donc des recherches sur les produits et les processus en vue d'aboutir à un cycle de recyclage complet. Notre objectif est de proposer une liberté de conception maximale avec une efficacité optimale. Nous créons ainsi avec vous des décorations en plastique porteuses d'avenir, qui ne remettent pas en cause la recyclabilité de vos produits et vous donnent une position de premier plan durable.

Nos produits peuvent être utilisés sur des supports recyclés avec le même résultat haut de gamme et la même créativité que sur des matériaux non recyclés. Vous souhaitez vous distinguer par une innovation durable très attractive ? Découvrez nos solutions convaincantes sur notre site partenaire : www.plastic-decoration.com. Nous serons ravis de vous aider à enthousiasmer vos clients grâce à des idées innovantes et une démarche durable sans compromis.

Susciter l'envie avec un design durable

Nos solutions vous permettent d'approfondir vos compétences en matière de durabilité et fidélisent vos clients.

  • Une finition résistante de vos produits
  • Composants recyclablests

Nous misons sur le chromage à sec au lieu de la galvanisation. Vous améliorez ainsi considérablement votre bilan de CO2.

  • Préservation des ressources
  • Un bilan de CO2 réduit jusqu'à 95 %

Nous utilisons un maximum d'énergie renouvelable, produite par nos propres installations solaires.

  • 100 % d'énergie solaire sur nos sites en Allemagne
  • Des normes environnementales internationales

Les films de marquage et l'environnement

En vertu de la réglementation actuelle sur les substances dangereuses (11/2010), nos films ne sont pas considérés comme des substances dangereuses.

Selon la directive REACH , ils sont classés dans la catégorie « Articles » et ne sont donc pas soumis à enregistrement. KURZ n'utilise pas de composés organochlorés, ni de matières premières contenant du cadmium, du plomb, du mercure ou du chrome (VI).

La grande majorité de nos films répond aux exigences des différentes règlementations nationales et internationales tant au niveau de leurs formulations, des informations données par nos fournisseurs de matières premières que de leurs utilisations spécifiques.

Pour plus d'informations sur la qualité environnementale de nos produits, veuillez nous contacter.


Minéraux de conflit

En ce qui concerne les obligations/exigences découlant de la loi Dodd-Frank (section 1502 sur les minerais du conflit) et du Règlement (UE) 2017/821 (obligation de vérification de la chaîne d'approvisionnement pour les minerais du conflit), nous veillons avec nos fournisseurs à la traçabilité des composants de nos matières premières, afin de pouvoir déterminer leur teneur en minéraux d'extraction provenant d'exploitations minières ou de fonderies non certifiées basées dans des zones de conflit.

Aucun minerai de conflit originaire de la République démocratique du Congo ou des pays voisins n'est intentionnellement utilisé pour la fabrication des produits KURZ. Pour satisfaire à cette exigence, nous imposons à nos fournisseurs la remise d'une preuve écrite et explicite de diligence raisonnable quant à la provenance des matériaux utilisés pour la production de nos matières premières. En outre, nous leur demandons de confirmer l'origine des matières classées comme minerais de conflit.


Information de la société LEONHARD KURZ Stiftung & Co. KG sur la « nouvelle classification du dioxyde de titane »

- Obtenez des informations sur la nouvelle classification du dioxyde de titane par la Commission européenne et son impact sur les produits de finition par transfert KURZ ici.

Comment utilisons-nous le dioxyde de titane (TiO2) ?

Depuis plusieurs dizaines d'année, le dioxyde de carbone est utilisé comme pigment blanc universel dans les peintures et vernis, les produits comme le dentifrice et la crème solaire, les colles, les matières plastiques et même comme additif alimentaire.

Quelles sont les implications de la nouvelle classification du dioxyde de titane ?

Après de longues discussions au niveau européen, lors de sa séance du 4 octobre 2019, la Commission européenne a adopté la 14e modification du règlement (CE) n° 1272/2008 sous la forme du Règlement délégué (UE) 2020/217, publié au journal officiel de l'Union européenne le 18 février 2020. Ce règlement est entré en vigueur le 9 mars 2020 et devra être transposé d'ici le 9 septembre 2021 au plus tard.
Il classe le dioxyde de titane sous forme de poudre contenant 1 % ou plus de particules d'un diamètre aérodynamique ≤ 10 μm comme cancérogène (substance suspectée, catégorie 2) et introduit de nouvelles mentions EUH.

    • Cette classification s'applique uniquement au dioxyde de titane pur sous forme de poudre ou aux mélanges pulvérulents contenant 1 % ou plus de dioxyde de titane sous la forme de particules ou incorporé dans des particules d'un diamètre aérodynamique ≤ 10 μm.
    • Elle ne s'applique PAS aux produits manufacturés, autrement dit aux objets comme les revêtements, papiers ou produits de transfert contenant du dioxyde de titane.

Les produits de transfert KURZ contiennent-ils du dioxyde de titane ?

Les produits de transfert peuvent contenir du dioxyde de titane. Le dioxyde de titane est contenu dans une matrice solide. Par conséquent, il ne s'agit pas d'un composant soluble du produit de transfert, y compris après application sur le produit final.
Ainsi, les revêtements muraux et les crépis ne sont pas concernés par cette classification car, là aussi, le dioxyde de titane est compris dans une matrice solide.

Un étiquetage supplémentaire est-il nécessaire pour les produits de transfert de KURZ ?

L'étiquetage supplémentaire (mention EUH212) prévu par le règlement pour les mélanges avec 1 % ou plus de particules de dioxyde de titane ne s'applique pas à nos produits de transfert, mais uniquement aux mélanges solides ou liquides (par ex. revêtements pulvérulents, vernis).

Selon le Règlement européen 1907/2006 du 18 décembre 2006 (REACH), nos produits de transfert sont considérés comme des articles manufacturés et ne sont donc pas soumis à enregistrement. Par conséquent, la préparation d'une fiche de données de sécurité n'est pas obligatoire pour nos produits de transfert.

keyboard_arrow_up
Ce site Web utilise des cookies afin d'assurer
la meilleure navigation possible et l'accès à toutes les fonctionnalités du site.
Vous trouverez de plus amples informations dans notre Politique de confidentialité.
En poursuivant votre navigation sur notre site,
vous acceptez notre politique de confidentialité
et consentez à l'utilisation de cookies.
OK